Paysage d'Alsace, Grand Est - ©TonyKnight CC0 Creative Commons

Coq au riesling : un mets de délice Alsacien

L’Alsace, aujourd’hui Grand-Est, est une région française connue pour sa richesse culturelle, mais aussi pour sa cuisine de légende. Le coq au riesling fait partie des spécialités alsaciennes comme la Baeckeoffe, la Choucroute ou encore le Flammekueche. Un plat unique absolument à découvrir.

L’Alsace, une région à mille merveilles

Strasbourg est la capitale d’Alsace, une ville classée dans le patrimoine mondial de l’UNESCO pour sa cathédrale millénaire, ses ruelles en pavées et ses quartiers animés. L’Alsace est aussi réputée pour ses marchés de Noël grandioses et ses délicieuses recettes culinaires à l’ancienne. Elle fait partie de l’une des rares régions françaises à avoir gardé un style Moyen-Âge avec ses villages d’antan au charme pittoresque.

Les grands châteaux sur les montagnes ainsi que les panoramas éblouissants entre plaines, sommets et vignes de l’Alsace font le plaisir des visiteurs. En passant son chemin dans ces terres, on ne peut s’empêcher de passer des moments dans les auberges minimalistes et les restaurants traditionnels de cette région.

Les lieux incontournables d’Alsace

L’Alsace est une région remplie d’histoires, les nombreux villages médiévaux ainsi que les châteaux érigés au Moyen-Âge le prouvent. Il serait difficile de faire l’impasse sur la ville de Colmar avec ses magnifiques maisons à colombage, la petite Venise et ses ruelles en pavées. Chaque année, elle reçoit des milliers de visiteurs avec son festival de jazz regroupant des artistes du monde entier. Ces derniers sont venus pour profiter des charmes de cette ville.

En faisant quelques détours, on atteint la merveilleuse cité de Mulhouse et ses peintures murales hors du commun. Au cœur de la ville se trouve la fameuse « Place de la Réunion » et l’hôtel de ville, un monument historique décoré par des fresques exceptionnelles qui sont construites au XVIe siècle. Ce bâtiment est tellement beau qu’il est qualifié de « palais magnifique et doré ».

Le village de Kaysersberg est aussi un lieu à visiter en Alsace. Il a été consacré comme étant une ville impériale à l’époque du Saint Empire, c’est-à-dire vers 1293. Le château de Schlossberg surplombant la vallée attire beaucoup de touristes, car il offre un magnifique panorama sur toute la région. Il est aussi possible de faire du ski sur le Massif des Vosges qui se trouve à proximité de cette ville.

La gastronomie alsacienne dans toute sa beauté

Que ce soit du côté sucré ou salé, l’Alsace regorge de recettes gourmets pour satisfaire toutes les envies. Dans la catégorie des mets traditionnels alsaciens, on pourra difficilement se passer de la fameuse Flammekueche, la Choucroute ou la tarte flambée. Cette dernière est aujourd’hui proposée par différents restaurants de renom dans leur carte. Et pour les recettes sucrées, la cuisine alsacienne n’en manque pas. Le Kouglof est un délicieux gâteau très prisé dans le territoire de l’Alsace. Ce délice peut être servi comme dessert ou même au petit déjeuner.

Et pour ceux qui apprécient les mets flambés au vin, le coq au riesling est un plat alsacien qui a beaucoup de succès partout où il est servi. Il est préparé à base de coq entier et de riesling, un vin moins fort comparé à d’autres vins et qui donne un goût unique à la recette. On y ajoute quelques condiments comme des champignons et échalotes pour apporter plus de saveurs.
D’ailleurs, l’Alsace est célèbre à travers le monde pour ses vins blancs de qualité. Depuis toujours, cette région de l’Hexagone cultive des vignes qui sont surtout présentes dans les Vosges. En ce qui concerne le vin rouge ou rosé, la production dans cette région reste encore très limitée.

Origine du coq au riesling

La recette du coq au riesling est une alternative du coq au vin. Selon les dires de certaines personnes, ce plat datait de la conquête de la Gaule. A une époque où les Romains tentaient d’assiéger les régions rebelles à son expansion. Un peuple arverne aurait envoyé un coq au camp de l’ennemi pour les narguer. Cet animal est une figure emblématique de la France, il était aussi synonyme de détermination et de bravoure.
Cette provocation amena Julio César à inviter le chef des Gaulois à venir dîner. Pour le surprendre, il ordonna au cuisiner de concocter un plat original en utilisant le coq gaulois et du vin, un produit de luxe que seuls les riches pouvaient se procurer. Le cuisinier prépara alors un repas spécial pour impressionner le Gaulois arverne. C’est ce plat qui est à l’origine du coq au riesling et qui rend les Alsaciens tellement fiers. Il faut l’admettre, ce mets est tout simplement délicieux.

Recette et préparation du coq au riesling

Les ingrédients nécessaires pour la réalisation du coq au riesling sont :

  • Un coq entier de 1,5 kg ;
  • 3 dl de vin riesling ;
  • 1,5 dl de cognac ;
  • 4 échalotes ;
  • 160 g de champignons de Paris ;
  • 1,5 dl de crème entière ;
  • 3 à 4 cuillères à soupe de farine ;
  • 80 g de beurre ;
  • Huile de cuisine ;
  • 1 bouquet de persil ;
  • Sel et poivre ;

En ce qui concerne la préparation, découpez le coq en morceaux et faites-les revenir dans de l’huile avec une moitié de beurre. Assurez bien de les faire doré puis ajoutez du sel, du poivre et les échalotes déjà ciselées. Mélangez le tout et laissez bondir pendant un petit moment. Ensuite, flambez le mélange au cognac. Une fois que c’est fait, il faut ajouter les champignons émincés. Mouillez ensuite avec le vin riesling. Puis, laissez mijoter pendant environ 1h30mn. Vous pouvez ajouter de l’eau tiède au cours de la cuisson si le jus s’évapore trop rapidement.

Quand la cuisson est terminée, retirez tous les morceaux de coq et couvrez-les avec de l’Aluminium pour garder leur chaleur. Mélangez le reste avec du beurre, de la farine et la crème. Puis, ajoutez du jus de cuisson et versez le tout dans la cocotte. Attendez que le mélange soit porté à ébullition et remettez les morceaux de coq. Vous pouvez rectifier l’assaisonnement et parsemez avec du persil haché. Servez le coq au riesling chaud avec des Spaetzeles.

Votez pour cet article

Vous aimeriez peut-être aussi

Daube saintongeaise : une recette d’exception

La douzane, une spécialité régionale du Sud-Ouest

Champagne, une visite à Reims

Jarret de veau au Pineau des Charentes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.