Grottes en Dordogne-@ Bacchus7 CC0 - creative commons

Les grottes de la Dordogne

Riche de son passé historique la région de la Dordogne nous ouvre les portes du mystère de ses grottes et de ses gouffres impressionnants. Cette partie du sud-ouest de la France a un beau passé préhistorique. L’homme des cavernes a précisément vécu il y a des siècles de cela dans les grottes que nous allons évoquer.
Partons à la découverte de quelques unes de ces belles grottes spectaculaires.

La grotte de Rouffignac

Non loin de la vallée de la Vézère, la grotte de Rouffignac est une immense caverne et elle fait partie des plus vastes de la région. Huit kilomètres de galeries qui sont réparties sur trois niveaux. Certaines peuvent atteindre plus de dix mètres de haut et une douzaine de large. Les ours furent sans doute les premiers à avoir fréquenté la grotte. On retrouve de nombreuses traces qui subsistent telles que des griffures ainsi que des nids dans le sol argileux.
On retrouve sur le grand plafond des gravures de bouquetins et de mammouths mais également plus de soixante cinq animaux. Rhinocéros et chevaux s’entremêlent et font vibrer la caverne.
Un train électrique est à disposition des touristes afin de d’explorer la caverne dans tous les recoins.

La grotte de Font De Gaume

Nous entrons dans les entrailles de la terre ! Une visite impressionnante ! La grotte de Font de Gaume se trouve sur la commune de Eyzies-de-Tayac. Les grottes le sont toujours mais d’avantage lorsque le passé ressurgit et nous fait revivre une partie de l’histoire. Deux galeries se séparent et vous amènent à la découverte de parois dans lesquelles on retrouve plus de deux cents gravures et peintures de l’époque Paléolithique. Les œuvres furent découvertes en 1901. Creusée à la périphérie d’un massif calcaire, la grotte s’étend sur un couloir relativement étroit de cent vingt-cinq mètres de long sur deux à trois mètres de large. Les galeries s’ouvrent à mi hauteur d’une falaise de calcaire. On peut facilement voir les premières gravures à une soixantaine de mètres de l’entrée. Des signes géométriques ainsi que des animaux ornent les parois. On y trouve des mammouths, des loups, des bisons et des chevaux le tout d’une couleur noire et rouge.

La grotte du Grand Roc

Découverte en 1924, la grotte du Grand Roc se trouve dans la vallée de la Vézère à quelques kilomètres d’Eyzies. Parfois les mots ne sont pas suffisants pour décrire les émotions.
L’entrée de cette superbe grotte est féerique. Pour accéder au site il faudra gravir soixante quinze marches d’un escalier en bois et parcourir une allée étroite aux plafonds bas pendant plus de trente minutes de marche.
Une richesse incomparable de stalagmites de cristaux ainsi que des beautés naturelles de calcites. En effet, l’eau de la pluie traverse quarante mètres de calcaire et se transforme en carbonate de calcium et en calcite. Cette transformation tapisse le plafond d’une superbe broussaille blanche.

La grotte de Lascaux II

La grotte de Lascaux fut découverte en en 1940 par des adolescents de Montignac. Ils font une belle révélation archéologique, une des plus prestigieuses, en arpentant la colline qui domine le village. La grotte sera classée monument historique la même année. Dans l’objectif de la protéger, il est décidé de la fermer afin de préserver cet héritage.
En 1979 elle est classée au patrimoine Mondiale de l’Humanité par L’UNESCO. Le dix-huit juillet 1983 le site ouvre au public. Une reproduction à l’identique est faite dans la même colline que la grotte. Pour l’ouverture de Lascaux II 80% des peintures y sont reproduites à l’identique ce qui correspond à 40% de la grotte. En 2016 il y eut la réplique intégrale de la totalité de la grotte. 20 mille ans en arrière les hommes « chasseurs-cueilleurs » n’avaient pas encore domestiqué les animaux et les chassaient. Se nourrissant de ces bêtes et principalement des chevaux, les animaux étaient au centre de leur vie et étaient représenté sous forme de gravures.

La grotte de Maxange

La richesse se cache parfois au détour d’un rocher ou d’une paroi. Tel est le cas de la grotte de Maxange en Dordogne entre la ville de Bergerac et de Sarlat. Découverte en 2000 par le propriétaire des lieux qui en exploitant la carrière de pierre découvre une faille dans la roche qui le mène à l’entrée de la grotte. Beaucoup d’effort et d’argent ont été investis afin de donner vie à la grotte. Il fallu déblayer plus de deux cents mètres de cavité pour découvrir l’œuvre de la nature.
Un monde parallèle et féérique qui se cachent dans la roche. Un spectacle époustouflant ! La nature est généreuse et nous offre un plafond recouvert d’excentriques. Ce sont des concrétions formées par l’eau calcaire. L’emblème de la grotte est d’ailleurs un perroquet excentrique. Par moment on croirait voir des coraux. Il reste sans doute encore à découvrir l’œuvre du temps car la grotte n’a pas encore été totalement exploitée.

Les grottes du Roc de Cazelle

Les grottes du Roc de Cazelle sont situées dans la vallée de la Vézère qui est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.
Il est conseillé de consacrer au moins une demie journée pour la découverte de ce parc exceptionnel.
La visite est ludique en plus d’être passionnante. Des animations sont organisées l’été pour les enfants. Durant la balade on croise une centaine de personnages et d’animaux.
Les cavités regroupent un grand nombre de grottes et d’abris. C’est la découverte de la préhistoire avec les maisons troglodytes. Les scènes sont reconstruites à l’image de la vie de nos aïeux. Tout au long du chemin on apprend l’allumage du feu, les techniques de l’art pariétales…C’est une belle occasion de partir sur le chemin de nos ancêtres et de vivre un instant de notre vie dans la préhistoire et ce, grâce au décor authentique, aux animaux, aux objets et à la végétation qui entoure le parc…

La Dordogne recèle des trésors cachés. Nous en avons découvert certains et de très beaux ! Mais on peut imaginer ce qui se cache sans doute encore dans les montagnes. Encore des grottes et des abris que l’homme n’a pas encore découvert.

Vous aimeriez peut-être aussi

Les phalanstères, quand le rêve se confronte à la réalité

La bambouseraie d’Anduze

Tourisme en Occitanie

Les arènes de Nîmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.