Dordogne-@Richard Wisdom- creative commons- CC0

Les plus belles rivières d’Auvergne

Considéré comme le poumon vert du pays, la région d’Auvergne se trouve au centre de la France et comptait, avant la réforme territoriale de 2015, quatre départements parmi lesquels le Cantal, l’Allier, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme. Aujourd’hui Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des nouvelles régions créées par cette réforme et englobe désormais le sud-est de la France, ainsi elle se compose de 12 départements dont l’Ardèche, le Drôme ou encore la Haute-Savoie.

La région s’étend sur 80% de massif montagneux dont le massif central sur la moitié ouest de la région jusqu’aux vallées de la Saône et du Rhône, en outre est concerné une grande partie du massif Alpin ainsi qu’une partie du massif du Jura.

Les paysages essentiellement ruraux favorisent le développement de la faune et de la flore. L’environnement riche et préservé s’entoure d’une végétation gorgée d’une beauté resplendissante. Ainsi les rivières coulent à flots pour le plus grand bonheur des Aspes, poisson d’eau douce, mais aussi celui des pêcheurs à la mouche.

Parmi les rivières passant par la région Auvergne-Rhône-Alpes, l’on retrouve les plus connues ; l’Allier, le Cher, la Dordogne et le Lot. Mais la liste des rivières est bien plus longue, on peut citer La Jordanne, la Cère, Les Rhue, les Couze, etc. Ruisselant à belle allure le Fleuve de la Loire qui passe par le département coule durant près de 130 km depuis le Puy-en-Velay et jusqu’en Haute-Vallée.

L’allier

les-bords-de-l-Allier-@A.Colomb-creative commons- CC0

L’allier, principal affluent de la Loire donna son nom au département.
Réputée, l’Allier, dont la définition rappelle l’harmonie et l’union, se répand sur 420 km et est considérée comme étant la sœur de la Loire donnant, à la confluence des deux rivières, la direction de cette dernière. Également considérée comme l’une des dernières grandes rivières sauvages d’Europe les berges sont protégées et font l’objet d’un état des lieux permanent, le parcours est long et relativement peu aménagé.

L’Allier prend sa source en Lozère au pied du Moure de la Gardille, comme la rivière du Chassezac à deux kilomètres de là. Du Nord au Sud l’Allier arbore des paysages authentiques, verdoyants, fleuris, aux reliefs métamorphiques et volcaniques, tout aussi contrastés par la diversité géologique du massif Central usant de son charme. Du haut du Moure de la Gardille à 1 485 mètres d’altitude l’Allier s’écoule à une allure torrentielle entre les vallées, serpente dans le Val d’Allier Brivadois pour s’adoucir lors d’un tracé sinueux dans le village de Pont-du-Château. À l’état sauvage sur les côtes s’y déploient des bassins dont la Limagne de Clermont, une plaine d’effondrement des plus vastes que traverse l’Allier dans le massif Central. Bien que les installations touristiques soient moindres, il est toutefois possible de naviguer sur l’Allier en canoë ou en kayak pour découvrir, depuis l’eau, la splendeur et le calme du décor des rives, en passant sous les ponts historiques en pierre comme celui de Régemortes, qui date du milieu XVIIIe, traversant le village de Moulins.

Situé à 90 mètres d’altitude dans la Haute-Loire, il existe un endroit où la rivière de la Beaume se jette sous forme de cascade, dévalant les vallées le cours d’eau forme des paysages remarquables par leur genre. La chute d’une hauteur de 27 mètres cherche finalement à se jeter dans la Loire. Près du village d’Agizoux les forêts y sont établit quelques ormes champêtres, rares survivants d’une espèce rongée par la maladie. La cascade de la Beaume fait l’objet d’une balade rafraichissante qu’il est possible de faire aisément, en famille ou en groupe d’amis, en partant de Solignac-sur-Loire pour une distance de 10,5km. Cette cascade qui ruisselle sur les parois d’anciennes coulées de lave, qui fut un temps en fusion, risque de vous épater !

L’alagnon

Attardons-nous sur la rivière de l’Alagnon qui court le long des rives du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme durant 85km. Prenant sa source dans les Monts du Cantal au Puy de Bataillouse, l’Alagnon est quant-à elle plutôt aménagée, on peut entreprendre des promenades tout le long puis traverser sur les passerelles d’un bout à l’autre. Par ailleurs des tables de pique-nique sont installées un peu partout dans les coins de nature qui sillonnent les rives de l’Alagnon. La végétation ripisylve arborant les berges exclut toute possibilité de monotonie du paysage, cela apporte de l’ombre au cours d’eau qui maintient sa température à 15C°, optimale et nécessaire au bon développement biologique pour la faune piscicole. Le saumon Atlantique remonte les voies fluviales, on y trouve aussi des écrevisses à pattes blanches et des loutres.

La région Auvergnate est bien connue pour ses volcans, alors que 28 000 km de cours d’eaux afflux constamment, leur présence peut expliquer l’agitation incessante de l’eau qui ne dort que très peu.

Aimé Rudel disait ; « Le pays vert, le pays aux eaux vives est né de l’ardeur du plus grand des cratères en feu qu’a connu le ciel de France. »

Le cher

Le Cher, capricieuse rivière, débordant en hiver et séchant en été, prend sa source dans le département de la Creuse puis traverse l’Auvergne pour continuer sa route dans la Loire sur une distance totale de 368km. La rivière bouge et dégage des barrages et écluses à aiguilles, une spécificité héritée du XIXe siècle nécessaire à la canalisation de celle-ci. Aménagé, les équipements du Cher liés à la navigation forment un paysage unique, malgré quelques installations touristiques la rivière retrouve peu à peu son caractère sauvage.

Des chevreuils traversent les étendues la nuit tombée sans crainte. Parsemés de secrets, des chemins de grandes randonnées s’étendent un peu partout et les pêcheurs qui se concurrencent parfois aux lieux connus, tendent à chercher des coins tranquilles où personne ne peut les déranger pour écouter le chant des oiseaux. Depuis la porte d’entrée de l’Auvergne, Montluçon, il est possible de s’aventurer en canoë-kayak dans la vallée traversant Lavault-Sainte-Anne, où les rivages sont parfois dominés par des châteaux comme le château de Louis II de bourbon et par des bâtiments à l’architecture typée.

Dans un environnement propice à la pratique du sport nautique et où le respect de la nature est une valeur conforme, partez serein visiter les plus belles rivières du département, le plus dense et ramifié en matière de réseau hydrographique !

Vous aimeriez peut-être aussi

chateau d'auvergne lanobre

Les châteaux d’Auvergne

Village Artias, Auvergne

Les cinq plus beaux villages d’Auvergne

Clermont Ferrand

À la découverte de Clermont-Ferrand

Rocamadour, Occitanie

Vacances en Occitanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.