Village station de montagne - ©Manosainz CC0 Creative Commons

Le Flocon Vert, label des stations de ski responsables

Mountain Riders, l’association à l’initiative du Flocon Vert

« Polluer moins pour skier plus », voilà un des slogans choisis par l’association Mountain Riders pour sensibiliser le grand public à la protection de l’environnement lors de son séjour en station de ski.

Depuis 2001, cette association œuvre à la promotion du développement durable sur les territoires de montagnes français. Parmi ses nombreuses actions, Mountain Riders organise des campagnes de ramassage de déchets, des animations pédagogiques, des tables rondes et beaucoup de sensibilisation. C’est aussi elle qui publie chaque année l’Eco Guide des stations de montagne qui référence une centaine de stations françaises respectueuses de l’environnement et œuvrant pour le développement durable en station.

En 2011, l’association a également voulu aller plus loin dans sa démarche en créant un label distinguant les stations de montagne écoresponsables en France. Baptisé Flocon Vert, ce label a été décerné à ce jour à une poignée de stations de ski.

Les valeurs portées par le label « Flocon Vert »

Parce que Mountain Riders a souhaité que le « Flocon Vert » soit réellement un label d’excellence, l’association a décidé d’y intégrer trois valeurs fortes :

L’exemplarité

Le label vise à valoriser les stations de montagne qui engagent des actions fortes pour conduire une politique de développement durable de pointe.

La concertation

Les critères du label, au nombre de 21, sont définis en concertation avec plus de 70 structures parmi lesquelles se trouvent l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), la Fondation pour la Nature et l’Homme, des professionnels du tourisme, des commerçants, des gestionnaires de parcs naturels, des universitaires…

L’indépendance

Le label est délivré après un audit mené par un organisme indépendant. Cet audit vise à s’assurer qu’une station de montagne ayant candidaté pour le label respecte bel et bien le cahier des charges établi.

Les critères d’attribution du label « Flocon Vert »

Pensé comme une reconnaissance pour les stations de montagne s’étant engagées dans une véritable politique de protection de l’environnement, le label Flocon Vert s’est également imposé comme une aide aux consommateurs dans leur choix de station de ski pour les vacances.

Il faut dire que le label est réellement délivré au compte-gouttes et que les stations de montagne labellisées doivent respecter un cahier des charges particulièrement complexe. Au total, ce sont effectivement 21 critères obligatoires que le Flocon Vert impose de respecter. Ces critères sont réunis en 4 grandes catégories :

La gouvernance du projet

Elle fait la part belle à cinq critères : la stratégie du projet « destination durable », la mise en place d’une stratégie 4 saisons, l’adaptation climatique (comment est compensé le manque de neige), la politique d’aménagement du territoire et la promotion autour du projet global.

L’économie locale

Quatre critères du label sont réunis dans cette catégorie : le suivi économique du projet, la recherche de conditions de travail équitables, le soutien aux initiatives durables et le développement de l’économie locale.

Le volet social et culturel du projet

Il ne regroupe pas moins de 5 critères d’attribution du Flocon Vert : la protection du patrimoine culturel et naturel, l’éducation interne (sensibilisation au développement durable dans les écoles et du personnel de la station), la sensibilisation des visiteurs, la mise en place d’offre « Familles » ou encore le respect des réglementations accessibilités pour les personnes souffrant d’un handicap quel qu’il soit.

Les ressources naturelles et l’écologie

Cette catégorie inclut 6 critères supplémentaires : la réduction des risques pour l’environnement, la stratégie d’énergie, la gestion de l’eau portable et de la neige de culture, la gestion des eaux usées, la gestion des mobilités douces et enfin la gestion des déchets.

Les stations labellisées « Flocon Vert »

En 2018, seulement 6 stations de montagne françaises se sont vu décerner le Flocon Vert attestant de leur exemplarité en matière de développement durable :

Chamrousse

Labellisée en 2017, la ville de Chamrousse, cette station d’avenir localisée dans le département de l’Isère accorde une grande importance au développement durable. Elle mène d’ailleurs de nombreuses actions en ce sens. Les plus emblématiques sont assurément « Chamrousse propre », une politique d’aménagement du territoire pensée pour le maintien d’une activité pastorale et la création d’une centrale villageoise pour produire de l’énergie solaire.

Châtel, Portes du Soleil

Culminant à 1180 m d’altitude, cette station de Haute-Savoie a obtenu le Flocon Vert en 2015. La commune de Châtel a tout particulièrement su trouver le juste équilibre entre le pastoralisme et les activités touristiques. Elle s’est aussi illustrée par de nombreuses actions en faveur de l’environnement comme la réduction du trafic de voitures, le tri des déchets sur le domaine skiable ou encore une protection accrue des espaces naturels.

La Pierre Saint Martin

Située sur la commune d’Arette, dans les Pyrénées-Atlantiques, cette station d’avenir a obtenu le label « Flocon Vert » en 2017. Cela récompense la démarche environnementale dans laquelle elle s’inscrit depuis 2005. Parmi les actions emblématiques conduites par cette station, il est possible de citer celles relatives à l’enneigement et à l’entretien des pistes ainsi que celles visant à faciliter l’accès à la station pour réduire les émissions de CO2.

Les Rousses

Regroupant les communes de Bois d’Amont, Lamoura, Les Rousses et Prémanon, cette station du Haut Jura a obtenu le label « Flocon Vert » en 2013. Il faut dire qu’elle a été une pionnière en matière de politique de développement durable. Elle a par exemple été l’une des premières à mettre en œuvre un Plan Climat Energie Territorial alors que de nombreuses actions visant à lutter contre le gaspillage sont régulièrement organisées dans la station.

Valberg

La station des Alpes-Maritimes, située sur la commune de Péone, est la dernière en date à avoir été labellisée puisqu’elle a obtenu son Flocon Vert en 2018. Parmi les actions majeures menées par cette station se trouvent la lutte contre la pollution lumineuse (qui lui vaut d’avoir obtenu le label « Village étoilé »), la mise en œuvre d’une politique d’encouragement des mobilités douces mais aussi une campagne de protection du tétras-lyre, un petit coq de bruyère.

Vallée de Chamonix — Mont Blanc

Rassemblant les communes de Vallorcine, de Chamonix, les Houches et de Servoz, elle accueille environ 100 000 personnes l’été et 80 000 personnes l’hiver. Labellisée Flocon Vert en 2013, elle s’illustre principalement par l’adoption d’un schéma de mobilités douces et par son engagement dans une démarche volontaire de Plan Climat Énergie Territorial.

Le Flocon Vert, label des stations de ski responsables
5 sur 5 (3 votes)

Vous aimeriez peut-être aussi

Top 10 des plus belles plages françaises

L’Ardèche, comme vous ne l’avez jamais vue

7 musées qui prouvent que le renouvellement culturel a du bon !

Collonges-la-Rouge, un joyau dans un écrin de verdure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.