Jour de l’an

Jour de l'an - ©S. Hermann & F. Richter CC0 Creative Commons

Le réveillon du jour de l’an comme on l’appelle de nos jours ou le réveillon de la Saint Sylvestre est célébré chaque année dans le but d’animer l’arrivée d’une nouvelle année nous réservant chaque fois pleines de surprises.
La Saint-Sylvestre est fêtée le 31 décembre dans le calendrier Grégorien. Sylvestre 1er était Pape du royaume de la Rome antique fondé dans l’antiquité à la fin du IIIème siècle. Sylvestre fut/eut attribué de nombreux miracles inscrit dans « la légende dorée » – ouvrage rédigé en Latin en 1261 – il fut acclamé et appelé par son peuple pour guérir ses maux.

Un peu d’histoire

En 1622, le Pape décida que le premier jour de l’an soit fixé au 1er Janvier du calendrier Julien dans tous les pays catholiques du monde, puis il en resta ainsi si notre calendrier actuel modifié depuis le règne de Grégoire XII (calendrier grégorien depuis 1579). Le mois de Janvier signifie en Latin januarius en l’honneur du Dieu Janus, celui des « choix, des portes » : la fin, puis l’ouverture et le commencement. En effet, il fut un temps où la nouvelle année se célébrait un 25 mars. Ou encore du temps des rois Capétiens, l’année débutait le jour de Pâques. Les fêtes qui se déroulèrent pendant la saison printanière furent célébrées 2 000 ans avant l’ère courante par le peuple Babylonien, la nouvelle année commença lors de la nouvelle lune la plus rapprochée de l’équinoxe du printemps. C’était une célébration en l’honneur de la divinité agraire surnommé Marduk qui protégeait les récoltes, il faisait croître les plantes, mûrir les céréales.

Jour férié chômé

Le 1er jour de l’an, est un jour férié chômé depuis seulement 1810, comptant dans la liste des actuels 11 jours fériés, depuis le premier Empire, sous la décision du Conseil d’État. Si tard, car Dieu n’a jamais ordonné de fête pour cette occasion. Cette célébration est d’origine païenne. Selon le Nouveau Testament, un « vrai chrétien » ne célèbre pas le nouvel an car au gré des traditions et des enseignements que le Christ a transmis à ses apôtres qui ont transmis à leur tour à l’Église, certains ne désirent pas imiter, ni célébrer. (Matth 28:18-20) Ceux-ci savent que Dieu n’est pas en accord avec toute coutume, pratique et tradition qui possèdent des racines païennes.

Puis, bien que l’Église commémore très tôt cet événement, sa date n’a pu être fixée avant celle de Noël qui s’est fait au plus tard durant le début du IVème. On y joint l’apparition du pape St Sylvestre – les deux dates sont reliés et doivent obligatoirement être séparés de neufs mois pour respecter les coutumes religieuses Chrétiennes. Célébrant certaines divinités, les peuples anciens avaient pour tradition des rituels bien étranger de nous, durant les cérémonies lors desquelles on se débarrasse du passé et l’on se purifie pour la nouvelle année à venir. Des gens mirent terme à des feux qui furent utilisés pour en allumer de nouveaux, faire brûler des feux sacrés qui éloignèrent les mauvais esprits et honorer leur Dieu. Les anciens Romains, eux, s’échangèrent des présents sous la forme de branches d’arbres sacrés ; par la suite les cadeaux furent des noix recouvertes d’or, ou des pièces de monnaie portant l’effigie de Janus qui avait deux visages, un qui regardait vers l’avant, l’autre vers l’arrière. Le message passait bien.

Fêter le nouvel an en France

Après un long retour en arrière, nous remarquons bien aujourd’hui que le nouvel an se définit plutôt comme une bonne occasion de se rassembler en famille et entre amis, de festoyer, danser, boire, chanter et s’amuser toute la nuit, tout en se souhaitant de bonnes résolutions. Chaque fête de fin d’année a pour réputation d’être festive, elles consistent à fêter l’arrivée de la nouvelle année en veillant jusqu’à minuit. Faire la fête est un synonyme de nouvelle année, tout comme feux d’artifices et festivités.

Les Français, sont fêtards et ils apprécient tout autant organiser leur soirée du nouvel an, alors pour sa célébration ils ont le choix ! Entre soirée dansante organisée par un restaurant chic aux allures de grand spectacle comme le fait bien le fameux Club Haussmann, hôtel-restaurant dans Paris réputé pour son charme luxueux, ses attractions musicales et son espace réservé aux grands événements, ou encore admirer les danseuses du cabaret du Moulin rouge, qui organise dans Paris des dîner spectacles exceptionnels, réceptionnant chacun pour réveillonner jusqu’au bout de la nuit. Pour rester dans la capital, le « nouvel an Paris » est mémorable ; accompagné d’un orchestre philharmonique, un spectacle pyrotechnique est tiré souvent de la Tour Eiffel, visible du Trocadéro, d’une croisière sur la seine et même depuis tous les toits de Paris, les Français s’illuminent devant les lumières que leurs offrent les villes de leur pays. Le nouvel an fait de la capitale une ville illuminée pour la promesse d’une année féerique à la taille des champs Élysées.

Les idées de sorties sont encore nombreuses, les Français peuvent choisir de passer le nouvel an au ski (lors de vacances au ski), organiser un bal masqué entre amis, passer la soirée dans une discothèque, ou participer à quelconques cotillons.

Les repas de fêtes sont tant attendus chez les personnes qui adorent faire la fête et profiter de leur liberté, le fameux repas du nouvel an tant de désaccord que d’amour lors de tout le déroulement de ces préparations que l’on a choisi de mettre en place, si nous faisons le choix de ne pas passer notre nouvel an dans une soirée clubbing, à la bonne franquette. Quoi qu’il en soit, les petits fours confectionnés, mignardises fignolées en début de soirée, le foie gras de canard prisé, pour la plupart d’entre nous, le menu de fin d’année est une occasion parfaite pour déguster ces mets délicieux. Pour les amoureux des fruits de mer, les préparations à base de coquilles saint jacques pour un dîner gastronomique, font saliver nos papilles pour l’entrée après avoir goûté un amuse-bouche ; le tout parfois suivi d’un traditionnel chapon (si bon lorsqu’il est fourré au marron). Les huîtres ont aussi leurs fans ! Accompagnées d’une coupe de champagne, lors d’un cocktail dînatoire il est facile d’associer ces fruits avec le reste de la soirée dansante.

Avant minuit les repas sont gâtés, l’ambiance est festive et les invités attendent 00 :00 avec envie, au moment où le compte à rebours débute, une bouteille de champagne est souvent prête à « péter » ! C’est la fête dans tous les coins de l’hexagone, pendant que les douze coups de minuit sonnent, chacun se souhaite dignement la bonne année, s’embrasse, c’est le moment où les feux éclatent, une belle et heureuse année s’apprête à démarrer, des bonnes résolutions sont prises dans le but le plus sincère d’être tenues et réalisées durant toute l’année à venir. Avant de retourner sur le dancefloor, des pétards sont lancés dans les rues, les jeunes restent éveillés jusqu’à l’aube alors que certains achèvent ici leur soirée exceptionnelle.

En somme, en France la fête se définie ici comme un paradis latin aux lumières scintillantes, repas raffiné, menu gastronomique sont renommés pour fêter le réveillon. Dans d’autre capitale, les traditions varient, parfois les habitants sortent dans les rues munis de leurs plus belles casseroles à minuit et de les frapper pour créer un vacarme assourdissant dans les rues ; pour finir l’année en beauté.

Où passer le jour de l'An pas cher ?

Certaines destinations sont parfaites pour se dépayser tout en passant un jour de l’an à un prix abordable. C’est le cas notamment des villes de Sofia en Bulgarie, Barcelone ou Madrid en Espagne, Ljubljana en Slovénie, Bruxelles en Belgique, Florence en Toscane, Lisbonne au Portugal, Istanbul en Turquie.

Où passer le jour de l'an ?

Il existe un vaste choix de possibilités afin de passer un jour de l’an festif et agréable. Certains préféreront en effet fêter le passage à la nouvelle année chez eux, entourés de leur famille ou de leurs amis. D’autres, au contraire, voudront en profiter pour partir en voyage. Ainsi, en France, en Europe ou à l’étranger, les propositions ne manquent pas. C’est aussi l’occasion de partir pour des contrées ensoleillées et fuir le froid hivernal.

Où passer le jour de l'an en Europe ?

Il n’est pas forcément nécessaire de partir loin pour passer un bon jour de l’an. Ainsi, partir en Europe offre une solution de dépaysement proche de chez soi. Les villes les plus animées et attractives pour célébrer cette occasion sont Amsterdam aux Pays-Bas, Prague en République Tchèque, Barcelone en Espagne, Cracovie en Pologne, Berlin en Allemagne, Edimbourg en Ecosse, Dublin en Irlande ou encore Budapest en Hongrie.

Où partir en France pour faire la fête ?

Les grandes villes représentent le plus souvent une solution de choix pour un jour de l’an animé et festif. Ainsi, Paris se place en tête avec son cortège de spectacle et d’animations. Certains préféreront se rendre à la montagne pour fêter jour de l’an dans la neige tandis que d’autres se rendront au bord de la mer afin de participer notamment aux traditionnels bains du 1er janvier dans la mer méditerranée.