Fête nationale

Fête Nationale du 14 juillet - ©MustangJoe CC0 Creative Commons

Chaque pays a sa propre fête nationale, néanmoins ils n’ont pas tous le même historique et leur signification diffère, la date n’est pas non plus commune, la fête nationale Suisse a elle, lieu le 1er Aout de chaque année par exemple. Nous allons donc nous concentrer sur la journée nationale qui a lieu chaque année en France.

Quand la fête-t-on?

Le 14 Juillet est une date mémorable bien connue de tous les Français et résidants du pays. En ce jour férié chômé, nombreuses sont les festivités misent en place par l’État Français.

  • En 2020, le 14 juillet tombera un mardi !

Un peu d’histoire

Mais pour savoir d’où remonte cette commémoration si connue et chérie de tous, il faut remonter dans les prémices de l’histoire de France. Sous l’ancien régime, l’essor de la population évoluait de plus en plus, les catégories sociales divisées en trois parties (clergé, noblesse, tiers état) ne correspondaient plus à cette époque. L’égalité n’était pas à son comble, les paysans l’ont bien compris, ils se faisaient plumer et le roi de France les appauvrissait volontairement. Ce ne sont pas moins de 8 500 révoltes dues à cette pauvreté insoutenable que vivaient les paysans, les conditions de vie étaient chaque année plus déplorable, sans compter le climat n’étant pas non plus en leur faveur. Ces événements ont poussé les Parisiens à former des émeutes, les paysans décidèrent de concocter la première opération de révolte de la plus grande ampleur.

En 1788, le « roi divin » est encore le garant de la sécurité, de la justice et de la foi de son peuple Français. Mais un état plus efficace se fait impatiemment attendre par les mécontents en comptant davantage sur les lois politiques et sociales et non plus un règne basé sur la philosophie et la religion de la royauté. C’est ainsi qu’en 1789, la révolution juridique fit son apparition.

Pendant près de dix jours, entre Juin et Juillet 1789, la révolution populaire s’interpréta par de nombreux incendies ravageurs dans toute la ville de Paris, des pilleries, des coups d’armes à feu, on compta en ces jours plusieurs blessés, des morts parmi les émeutiers de la ville. Ils exigeaient la baisse des prix des vivres, aliments nécessaires comme le pain, le blé, les grains, la foule était déchainée. Ils étaient plus de 80 000 hommes, et les armes leurs manquaient. Il fallait qu’ils s’en dégotent alors ils accoururent vers l’hôtel des Invalides la veille au 13 Juillet 1789, là où la majorité des armes étaient entreposées. Ce fut le 14 Juillet au petit matin alors que les Français s’emparèrent de l’artillerie nécessaire à la révolution de taille pour attaquer les états généraux, que les véritables acharnements contre les États généraux purent débuter. Cependant une fois les armes obtenues, il leur manquait la poudre à canons et les balles de tire. Les rumeurs s’ébruitèrent, il y en avait au Château de la Bastille : le peuple s’empara du nécessaire. Une fois chargé, la foule tira sur les portes de la forteresse. Le gouverneur répliqua munit de ses invalides et de son armé Suisse, pendant trois heures et demie le massacre dura, faisant des morts de tous les côtés. La Bastille chuta en fin de journée. Le roi Louis XVI n’en assuma pas les déboires.

La prise de la Bastille qui eut lieu en ce 14 Juillet, annonça la fin de la monarchie absolue, la monarchie constitutionnelle prit place. Lors de la révolution Française alors que la Première République remplaçait l’ancien régime, l’égalité des citoyens devant la loi fut enfin proclamée grâce au texte fondamental de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

En souvenir, une double commémoration s’annonce. Un an plus tard en 1790, le gouvernement eut décidé de fixer la Fête de la Fédération ce même jour du 14 Juillet afin de coïncider. La Fête de le Fédération coïncide car elle veut garder en mémoire la puissance de la nation, l’union, et a ainsi pour but de célébrer le premier anniversaire de cette fameuse prise de la Bastille.

La bastille

La Bastille fut un fort, réputé auparavant, nommé également Bastille Saint-Antoine du nom de la rue sur laquelle l’entrée principale donne. C’était un monument en bastide car doté de deux tours, il appartenait à la bourgeoisie. La forteresse fut construite en 1367 et achevée une vingtaine d’années plus tard, sous l’ordre du roi Charles V. Utilisée au fil du temps, des siècles, des règnes, elle prit différentes formes, véritable château et arsenal dans ses débuts, le fort fut réajusté, et même transformé en prison pour les personnes riches, les nobles et grands bourgeois sous le règne de Louis XI. La forteresse disparut totalement dès l’apparition des événements de son emprise, et elle fut démolie, abattue par un maître-maçon connu de l’époque.

Aujourd’hui, symbole de la Révolution Française la Bastille est très prisée. Sur l’actuelle place s’élevait deux siècles en arrière le Château. Connue de tous Parisiens, les Français du pays entier connaissent la forteresse, sans même s’y être déjà rendu. En 1792, il était déjà prévu de construire la Colonne de Juillet que l’on a l’habitude de voir aujourd’hui, mais elle ne fut construite qu’en 1830 par Louis-Philippe (dernier roi Français, à la tête du nouveau régime). Il le fit en revanche en mémoire de la seconde révolution Française, les « Trois glorieuses » qui eut lieu pendant trois jours à compter du 27 Juillet 1830 pour cause d’un manque de liberté du peuple. Inauguré en 1840, cela fait de la place de la Bastille, avec le périmètre délimité de l’ancienne forteresse, l’actuelle Opéra Bastille et le port de l’arsenal, un lieu de mémoire formidable.

Comment la fête-t-on?

Aujourd’hui, tous ces événements sont de mises. En commémoration de ces grandes révolutions une fête nationale devait être mise en place par des célébrations et notoriétés reconnues.

Tous les Français ont l’honneur de participer aux cérémonies et événements extérieurs. C’est une chance que ce jour tombe un jour d’été, moment où le beau temps s’est installé et durant lequel les Français peuvent profiter pleinement de leur jour de chôme.

Sur l’avenue des Champs-Élysées à Paris, a grandeur de la France est célébrée par un défilé militaire traditionnel qui a lieu chaque année, la patrouille de France expose sa discipline. Une vraie discipline qui offre un plaisir satisfaisant aux yeux de tous, ce ne sont pas moins de 88 pas par minutes effectuées par la légion étrangère, 120 pour les autres unités et 140 pour les chasseurs alpins. Ces sont plus de 4 000 soldats (militaires et policiers) qui défilent à pied, des cavaliers montés sur leurs chevaux galopent au pas au nombre de 240, 460 engins motorisés et une soixantaine d’avions accompagnent les unités. L’hymne national, appelé aussi la Marseillaise, est chanté à haute voix pour le plaisir des patriotes. Chaque année, quelques faits divers et particularités viennent chambouler le cours des événements prévus, par exemple, 1976 fut une année de sécheresse, et le 14 Juillet dû se dérouler sous une pluie battante. En 2002, le Président Jacques Chirac échappait à un attentat. En 2007, pour fêter les 100 ans de l’invention de l’hélicoptère il était prévu que 100 hélicoptères volent (une quarantaine seulement fut présents). Ou encore en 2014, lorsque la France voulut célébrer les 100 ans du début de la Première Guerre Mondiale, 72 dirigeants des Nations mondiales furent conviés au défilé.

Dans toutes les grandes villes de France et celles qui ont le budget adéquat une parade aérienne a lieu. Près de la mer ou de l’Océan pour les villes de la côte Française, ou dans les terres, on aperçoit en hauteur ces magnifiques enchainements aux couleurs bleu blanc rouge de la France, qui nous réchauffent le cœur tel le soleil brillant du midi.

Aux alentours de 22h30, sons et lumières prennent le relais et constituent une grande fête. Les feux d’artifices éclairent chaque ville et village de France et les fanfares animent la fin de célébration toujours plus gaies, proches de guinguette et buvette. Suivi d’un bal, la coutume veut qu’une fois les éclats des feux et défilés achevés sous le drapeau tricolore, les bals populaires prennent places. Notamment celui très prisé et connu des parisiennes : le bal des pompiers.  L’animation musicale enchante Petits et grands qui dansent, chantent et profitent de ce moment en famille ou entre amis pour passer du bon temps. Les enfants allument des pétards. Un grand feu d’artifice et un grand bal sont organisés dans la ville de Paris, les feux d’artifice tirés de la tour Eiffel, les habitants captent du champ de Mars toutes les lueurs du spectacle pyrotechnique se reflétant dans leurs yeux ébahis ! C’est le jour de la fête.

Quand est la fête nationale ?

La fête nationale en France a lieu le 14 juillet. Cette journée est célébrée notamment au moyen d’un jour férié lorsqu’elle ne se situe pas un week-end.

Comment bien fêter la fête nationale ?

Il existe diverses façons de bien fêter la fête nationale. Comme elle a lieu pendant l’été, ça peut être l’occasion de se retrouver pour partage un repas entre amis ou un barbecue. Il est aussi coutumier de se rendre en ville ou en bord de mer afin d’assister au traditionnel feu d’artifice. La fête peut ensuite se poursuivre en participant à l’un des nombreux bals populaires organisés ce soir-là.

Pourquoi est-elle notre fête nationale ?

Le 14 juillet est le jour de la fête nationale en France. Cette journée a été choisie en juillet 1880 par le gouvernement de l'époque cat elle permet de commémorer deux dates. Elle célèbre tout d’abord la Prise de la Bastille par les Parisiens révoltés, survenue le 14 juillet 1789. Elle commémore aussi la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790 qui célébrait quant à elle le premier anniversaire de la Prise de la Bastille.

Comment bien célébrer la fête nationale ?

La fête nationale nécessite d’être bien célébrée. En effet, elle constitue une date très importante pour tout le pays. Elle commémore notamment la Prise de la Bastille, fait important de l’histoire de France. Bien célébrer la fête nationale passe par différents moyens. Ainsi, c’est le jour parfait pour partager un moment festif entre amis. De plus, un 14 juillet ne serait rien sans son défilé militaire sur les Champs Elysées et ses traditionnels feux d’artifice. Cet événement, apprécié des petits et des grands, est tout un symbole et participe grandement à la fête. Enfin, les bals populaires appartiennent aussi aux traditions françaises de la fête nationale.