Pessah

Pain non levé Matzah ou Matsa consommé pendant Pessa'h - ©avitalchn CC0 Creative Commons

Pessah est une fête juive, l’une des trois fêtes du pèlerinage du Judaïsme rédigée dans la bible hébraïque la Torah. Appelée Passoverdans les pays Anglo-saxon, en Français les habitants la traduisent par la Pâque Juive. Mais le mot Pessah, comme Passover en anglais signifie littéralement « passer par-dessus ». À ne pas confondre avec la Pâques Chrétienne qui a lieu le premier dimanche qui suit la première lune après l’équinoxe de printemps. Alors que Pessah ayant également lieu au début du printemps, mais sur le calendrier luni-solaire juif, dure du 15 Nissan au 22 Nissan, car les coutumes, traditions et significations diffèrent du tout au tout – Bien qu’il y eut des années où le jours ait pu coïncider, entre la Pâques Chrétienne et la Pâques juive Nissan étant le 7ème mois sur le calendrier civil correspondant à nos mois de mars-avril. Pessah se fait aussi appeler Passage, ou Fête des Azymes de par les traditions qui en découle.

Pessah est prévu aux dates suivantes :

  • En 2020 : du jeudi 9 au jeudi 16 avril 2020
  • En 2021 : du samedi 27 au samedi 04 avril 2021

L’origine du nom

Le mot à l’origine de la signification de la fameuse célébration n’a pas été choisi par hasard. « Passer par-dessus », c’est un acte divinatoire que désormais, le peuple juif considère comme sacré. Mais que s’est-il alors réellement passé pour que Dieu passe par-dessus, et par-dessus quoi d’ailleurs ?
Passer par-dessus les maisons. C’est ce qu’a fait Dieu en exigeant du Pharaon de laisser partir le peuple d’Israël jusqu’alors esclave. L’avènement du peuple Juif après sa sortie de l’Égypte fut les prémices de l’histoire de cette commémoration, Dieu tua alors tous les égyptiens par des châtiments très connus sous le nom des « dix plaies d’Égypte », puis il passa au-dessus des maisons juives qu’il préserva ! Les dix plaies d’Égypte sortent du registre littéraire du merveilleux et à la théologie du métaphorique pour certains, pour d’autres, est tantôt attribué à l’histoire Deutéronome, tantôt au récit sacerdotal. Quoi qu’il en soit, voici une liste exhaustive des dix plaies qui auraient tuées le peuple Égyptiens, tirées du Livre de l’Exode :

  • Les eaux du fleuve furent changées en sang
  • Toute la poussière du sol se changea en moustiques
  • Les grenouilles tombèrent et recouvrirent l’Égypte
  • Des taons et bêtes sauvages en grand nombre entrèrent dans tout le pays Égyptien
  • Tous les troupeaux des Égyptiens moururent
  • Gens et bêtes furent couverts de furoncles bourgeonnant en pustules
  • La grêle tomba et se transforma en feu sur le pays d’Égypte
  • Des sauterelles recouvrirent la surface de toute la terre et la terre fut dans l’obscurité, elles dévorèrent toute plantes et fruits
  • Il y eut d’épaisses ténèbres

Tous les premiers-nés moururent dans le pays d’Égypte.
Parmi tous ces sorts, seuls les juifs furent protégés, les demeures des Israélites étaient épargnées, c’est un sacrifice réalisé pour ces derniers.
Alors que la première pâque israélite a eu lieu il y a plus de 3 500 ans au 14 ème jour d’une lunaison qui coïncida avec le moment de la sortie de l’Égypte du peuple Judéen avec le retour du printemps. De nombreux universitaires ont débattu sur certains détails et les mérites historiques des événements commémoratifs ayant lieu le jour de Pessah. Mais cette fête commémorant la liberté identitaire grâce au sacrifice de Dieu en sachant épargner les maisons de ces Juifs sont des actes qui font de la célébration une fête identitaire symbole de la libération.

Pessah en Israël

Aujourd’hui en Terre sainte, le peuple d’Israël fait le pont lors de cette commémoration offrant un demi-congé. Répondant à un commandement religieux du judaïsme, ils se sont en masse promenés à travers le pays, c’est une belle occasion pour se retrouver en famille pendant huit jours.
Comme chaque jour de fête, Pessah est un Yom Tov, qui commence la veille à la tombée de la nuit pour finir le lendemain à la tombée de la nuit. Il faut savoir ainsi que la fête se divise en deux parties, les deux premiers jours et les deux derniers jours (qui commémorent l’ouverture de la Mer Rouge) sont des jours de fête entière, des jours de Yom Tov, puis les quatre jours du milieu sont appelés Hol Hamoed (les demi-fêtes ou jours intermédiaires). Les interdictions sont moindres. Enfin, deux autres jours de fête viennent conclure Pessah, qui se termine par la Mimounaqui donne l’occasion à tous les juifs de festoyer !

Rituels de fête

Concernant les rituels et des traditions, les orthodoxes les respectent à la lettre.
Il est interdit de manger des produits fermentés durant Pessah, c’est la raison pour laquelle elle se fait nommer « fête des azymes » est que le pain au levain n’est pas autorisé. Toute nourriture ou boisson contenant ne serait-ce qu’une trace de blé, d’orge, de seigle, d’avoine, d’épeautre ou de leurs dérivés doit être surveillée afin qu’elle ne tourne pas à la fermentation. C’est une façon pour les israéliens, de faire le ménage dans leur maison, c’est une sorte de nettoyage de printemps qui les attend avant l’arrivée de Pessah.
Mais les juifs ont tout de même le droit de se nourrir de féculents ! Ils mangent alors une sorte de pain plat qui n’a pas levé appelé la Matza. D’ailleurs c’est une mitzva(obligation) que de manger ce pain azyme (pain sans levain) durant les deux premiers jours de Pessah car c’est l’aliment de la foi ! Puis ensuite, c’est une option facultative.
Nous arrivons ensuite au soir du Seder. C’est un repas de grande fête, mais également une occasion de faire revivre aux enfants juifs l’accès soudain à la liberté après des années d’esclavage. Ce repas cérémonial comprend la lecture de textes bibliques, des chants racontant la sortie du désert, la consommation de vin, de mets particuliers. Les familles s’amusent tout en respectant strictement les règles religieuses à suivre ; quatre verres de vin bus pendant le repas (Le vin est utilisé parce qu’il est le symbole de la joie et du bonheur), des légumes lacto-fermentés très bon pour la santé, des herbes vertes souvent très amères pour leurs vertus exceptionnelles puis des plats traditionnels tel que la soupe de poulet par exemple et le plus souvent un os d’agneau grillé. Tout ceci tous les soirs de la semaine de Pessah, présenté sur un plateau de cuivre ou d’argent orné de symboles reflétant sa beauté exclusive, le plateau de sedernommé kéarapour cette occasion.
La coutume veut ainsi que chacun se projette dans l’histoire de la vie du peuple hébreu, les comptes sont narrés et il se peut qu’un petit bout de l’histoire de la communauté juive soit révélé chaque soir jusqu’à la fin de cette fête juive. Ce sont des repas empreints d’histoire particulièrement intéressantes lors desquels les juifs sont attentifs et reconnaissants, ce qui fait de cette fête un moment de paix et de bonne foi.

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Est-ce que les Juifs fêtent Pâques ?

Les juifs célèbrent ce que l’on appelle la Pâques juive ou Pessah qui est l'une des fêtes les plus importantes de leur religion juive. Elle permet de commémorer la sortie d'Égypte du peuple juif ainsi que la naissance d'Israël comme peuple. Pessah es également la fête de la liberté et de la fin de l'asservissement de l'homme par l'homme.

Quel est le sens de la fête de Pâques ?

Dans la religion chrétienne, la fête de Pâques est très importante et constitue d’ailleurs l’une des plus grandes célébrations de cette religion. Pâques est en effet une fête qui commémore la résurrection de Jésus-Christ qui s’est produite le troisième jour après la mort de Jésus qui a eu lieu quant à elle le vendredi Saint. En effet, le texte biblique des évangiles rapporte que Jésus a été crucifié 3 jours avant la date de la fête de Pâques.

Quelle est la différence entre Pâque et Pâques ? ( sous-entendu entre la pâque juive et la pâque chrétienne) ?

Alors que, pour les juifs, Pessah, la Pâque juive, est l’occasion de commémorer la sortie d’Egypte du peuple juif loin de Pharaon et de ses persécutions, les chrétiens célèbrent les fêtes de Pâques en souvenir de la résurrection de Jésus trois jours après sa mort sur la croix.

Comment on fête les Pâques ?

Pour fêter la Pâque juive, les fidèles mangent du pain sans levain, le pain azyme, avec du vin. Les chrétiens font de même au moment de l’eucharistie pendant la messe. Le plus grand nombres, croyants et non, organisent pour pâques une chasse aux œufs en chocolat dans les jardins.

Comment est déterminé le jour de Pâques ?

Le dimanche de Pâques se situe toujours entre le 22 mars et le 25 avril. Sa date, calculée selon la lune, dépend des autres fêtes du calendrier liturgique : « Pâques est le dimanche qui suit le quatorzième jour de la Lune (jour de pleine Lune) qui atteint cet âge au 21 mars (équinoxe de printemps) ou immédiatement après ».