Gay Pride

Gay Pride - ©TuendeBede CC0 Creative Commons

De plus en plus prisée la gay pride est un événement aux abords internationaux et nationaux. Les communautés homosexuelles et LGBT sont les privilégiées lors de ce rassemblement international, ils le chérissent car c’est le moment de rencontrer des personnes aux mêmes intérêts et ainsi de se dévoiler au grand public. LGBT sont les initiales des appellations suivantes, Lesbiennes, Gays, Bisexuelles, Transgenres. Ensuite d’autres lettres sont parfois ajoutées selon la définition que l’on souhaite y apporter ; le Q pour Queer, I pour inter-sexes (inter lgbt), A pour Asexuels, ou encore P pour pansexuel, enfin est parfois ajouté le + pour inclure toutes identités de genres et d’orientation sexuelle.

La gay pride est un événement qui existe déjà depuis les années 1970. Provenant tout droit des États-unis la première marche s’est déroulée à New York.

Les dates de la Gay Pride :

  • En 2020, la Marche des Fiertés LGBT aurait eu lieu le samedi 27 juin 2020 (Annulé suite au Covid-19)

Favoriser les droits LGBT

La gay pride est en fait un mouvement qui permet de favoriser les droits LGBT. Et l’histoire de l’apparition de la nécessité accrue de ces droits remonte à bien longtemps. En réalité, les communautés LGBT ont depuis la nuit des temps, ou plutôt depuis leur apparition dont le terme homosexuel est né au XIXè siècle, eut du mal à se faire accepter du reste de la population. Mais les prémices des événements marquants remontent pourtant d’une date et d’un lieu exacte qui sonne à l’oreille de tous les LGBT. En effet l’histoire est bien connue de ce public, c’est en 1969 un 28 juin précisément qu’une scène amorça les faits. Comme le veulent la plupart des interpellations, des policiers de l’État de New-York décidèrent ce jour-ci de contrôler un bar Gay nommé Stonewall Inn dans le but unique de cerner les habitants, savoir si de la drogue circule, de quelle façon ou de constater la vente d’alcool. Or dans ce bar rempli d’homosexuel, personne n’accepta de se faire contrôler, de très violents affrontements entre les membres de la communauté gay et les policiers sont restés fixés à jamais dans les mémoires. Peut-être n’ont-ils pas approuvé ce fait et se sont sentis discriminés ? Quoi qu’il en soit, le refus d’obtempérer a créée des dégâts, et selon certaines personnes, des drames.
La situation dégénère, six nuits d’émeutes s’en sont suivies accompagnées de 2 000 manifestants, contre 21 arrestations et mises en détention.
Ce moment à fait fureur, la rage a grandi dans les esprits des révoltés, dès lors la naissance de la Gay Pride fit son apparition. En 1969 le Gay Liberation Movement a été créé à San Francisco, ville progressiste notamment grâce à la création du mouvement hippie. Un quartier devient emblématique de la communauté gay : Castro.

Aujourd’hui la célébration Gay pride existe pour marquer effectivement l’apparition des droits LGBT, c’est au premier anniversaire des émeutes, un an plus tard, que la gay pride amorça son arrivée. Grâce à cette semaine le progrès s’investi pour une meilleure compréhension de la communauté réunissant des personnes et militant lgbt. La sensibilisation pour l’histoire de la lutte perpétuelle est importante aux yeux de nombreuses personnes.

Depuis ce moment le bar de Stonewall devient Monument national au sein des systèmes de parcs nationaux, jusqu’à ce que le mouvement lgbt qui en découle fasse partie intégrante du calendrier festif annuel des métropoles nord-américaines, puis Européennes.

La marche des fiertés

Aussi connue sous le nom de « Marche des fiertés » – appellation traduisant plus ou moins le terme de Gay Pride, et apparut dans les années 80 à travers le monde – cette année là fut cruciale, de son organisation originaire IGLTA qui est en fait une association dédiée au tourisme LGBT. Et aux droits à la visibilité de la communauté. Cet International Gay & Lesbian Travel Association fut fondée en 1983, moment où la gay pride fut officiellement démocratisée. L’expansion grandissante de l’association est due à l’augmentation vertigineuse de l’importance des droits LGBT dans le monde. Il faut savoir, que le « L » de lesbienne n’a été ajouté qu’en 1997 dans l’appellation. L’organisation affilié à l’OMT (organisation mondiale du tourisme) depuis 2010 et récemment devenue partenaire organisationnelle de la Pacific Asia Travel Association (PATA) détient un conseil d’administration pour gérer les finances et établir les politiques officielles. Nous retrouvons John Tanzella, Président et Chef de la Direction de l’Association Internationale des Voyages Gays et Lesbiens ainsi que son vice-président Clark Massad.

Événement mondial

L’événement est mondial, communiquer avec les locaux de manière positive est un fait, la dimension politique est immense, l’objectif étant de se rendre collectivement et publiquement visible une fois dans l’année afin de valoriser la lutte contre les discriminations. L’association IGLT organise à merveille les rassemblements mondiaux des pays participants, c’est en ce terme que le tourisme gay naquis, cette forme de tourisme vulgarisé résulte du principe suivant ; le pays accueille les touristes LGBTQ provenant du monde entier dans des espaces dédiés nommés niches de marché, et leur propose des activités spécifiques, c’est un événement aux effets majestueux, les couleurs arc en ciel ne manquent pas et la bonne humeur est au rendez-vous. L’association fait en sorte que le pays hôte accueille dignement ses invités, sécurité et liberté sont à pourvoir absolument, en plus de l’hébergement primordial pour un événement d’une telle ampleur. Les habitants des pays voyagent des heures durant pour ce week-end festif. Un moment absolument mémorable et mémorable pour certains.

Première Gay pride en France

Ce n’est que plus tard que l’évènement arriva en France. Sept années après le premier défilé, en 1977 un 25 juin la capitale Française fait appel aux associations déjà existantes – MLF mouvement de libération des femmes et GLH Groupe de libération homosexuel – afin de montrer le soutien de la France aux homosexuels américains qui affrontent les campagnes homophobes. Depuis ces parades, deux années passèrent afin d’organiser la première marche homosexuelle que l’on peut considérer comme la gay pride française initiale.

La gay pride parisienne rassemble en 1981 dix mille personnes sur la place de la concorde, Jack Lang le ministre de la culture est un homme qui a beaucoup donné pour les communautés innovatrices, notamment gay comme le mariage homosexuel. Aujourd’hui la France est devenue une agréable destination Gay friendly, parmi les pays européens, la côte d’azur est notamment prisée du tourisme gay en général, car les rues de Paris ne sont pas les seules à accueillir les mouvements de Gay pride. Dans la France entière entre les mois de mai, juin et juillet les dates sont nombreuses et les défilés se déroulent aux quatre coins de l’hexagone dans les villes – Metz, Marseille, Rouen, Lille, Bordeaux, Strasbourg, Lion, Biarritz, Arras, Montpellier, Nantes, Nice et j’en passe – plusieurs prides se tiennent en dehors de la saison de la fierté.

Célébration de l’égalité

Alors que l’être humain lutte constamment pour l’égalité en tout genre, la marche des fiertés est un principe selon lequel tous droits sont valorisés. Cette organisation fait partie des plus importante, en termes de festivité collective. Mondialement connue les festivités mises en place sur plusieurs jours sont merveilleusement aménagées ; spectacles, buvettes, concerts, mascottes, déguisement en tous genres, performances … ensemble tout est permis, c’est un carnaval de sensations assuré ! Les drapeaux arc en ciel forment des parades inoubliables par le biais de milliers de manifestants.

Le développement de cette célébration ne s’est tout de même pas fait de la même façon sur toute la surface du globe, plusieurs pays interdisent encore aujourd’hui l’arrivée de la Gay pride comme la Turquie par exemple. Cette manifestation connait pourtant un essor considérable dans d’autres pays,  C’est en effet une évolution certaine des mentalités dans certaines régions considérant que l’homosexualité est une maladie mentale. Dans ces cas-là le développement des défilés fut très important pour les minorités homosexuelles. La gay pride était faite dans un premier temps pour que les personnes se sentant oppressées acceptent plus facilement leurs différences ; révéler son homosexualité ne s’avère pas chose facile. Désormais, l’égalité des droits – tel que le mariage gay, l’adoption – et la lutte contre les actes et agressions homophobes – dont malheureusement nombreux sont perpétuellement victimes – sont privilégiés.

Cet événement qui se veut festif fut organisé pour la première fois en Europe en Angleterre dès 1970. Puis en Italie en 1972, organisé par des catholiques dont le but principal fut de protester contre les déviances sexuelles. La Belgique organisa l’événement en quasi-simultanéité avec la France, en 1979 lors des samedis d’été. En Allemagne, les premiers défilés furent en 1972, étant le pays qui accueille une majorité de défilés toute l’année, une journée de célébration fut instruite. Nommée Christopher Street Day chaque année est l’occasion de commémorer à bien les LGBT ; les démonstrations y sont grandioses.

Ce mouvement socialiste est renouvelé sans restriction, malgré des oppositions politiques et religieuses, même un caractère trop commercial a pu être critiqué de la part des communautés LGBT, néanmoins cela reste moindre quant à l’attention qu’y portent les habitants. Si grande qu’un défilé ayant lieu tous les cinq ans dans une ville différente fut instauré, nommé la Worldride c’est un événement d’envergure depuis les années 2000. La première ville fut Rome accueillant 250 000 personnes, la deuxième fut structurée à Jérusalem, il y eut Londres, Toronto puis Madrid avec chaque fois plus de succès. Et en 2019 l’heureux élu est New York prévu pour célébrer les cinquante ans des émeutes de Stonwall !

Comment organiser une gay pride ?

Afin d’organiser une gay pride, il convient d’effectuer les démarches suivantes : contacter votre mairie pour demander les démarches à effectuer, lui renvoyer un document précisant l’heure et le trajet de la Marche, envoyer ensuite ce même document à la Préfecture pour plus de sécurité. Une fois que le maire vous a renvoyé son autorisation signée, il ne vous reste plus qu’à déposer des affiches dans les commerces de votre ville. Procurez-vous également d’indispensables drapeaux arc-en-ciel pour décorer les rues.

Comment participer à la gay pride ?

Rien de plus simple que de participer à une gay pride. Il vous suffit pour cela de vous renseigner sur le trajet qui sera parcouru par la marche et de la rejoindre soi à son point de départ soi en cours de parcours. Vous pouvez aussi y participer par le biais d’une association ou en vous inscrivant en tant que bénévole pour aider à l’organisation de la manifestation.

Comment se fringuer pour la gay pride ?

La tendance vestimentaire pour la gay pride laisse toute sa place à la fantaisie et à l’amusement. Vous pouvez choisir de vous déguiser ou accessoiriser votre tenue avec originalité. C’est le moment parfait pour sortir vos vêtements fluos ou à paillettes, vos serre-têtes à oreilles de chat et vos chaussures à plateforme. Le maître-mot est celui de la fête !

Comment est née la gay pride archive ina ?

La gay pride trouve ses origines en juin 1969. Dans le Stonewall Inn, un bar de New York, un groupe de personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres décide de se rebeller contre les assauts à répétition de la police locale. Les affrontements durent sur plusieurs jours et deviennent le symbole des luttes pour l’égalité de la communauté LGBTQ+. Le 28 juin de l’année suivante, des militants se réunissent dans les rues de New York afin de commémorer cet événement et revendiquer une meilleure visibilité. La Gay Pride est née.