Basse-Normandie

Départements de la region Basse-Normandie

Région Basse-Normandie

La Basse-Normandie est la partie occidentale de l'ancienne province de Normandie. Créée en 1956, elle compte 1 422 193 habitants et s'étend sur 17 576 km². La région se compose de 3 départements dont le chef-lieu est Caen: le Calvados (14), l' Orne (61) et la Manche (50).

Peuplée initialement pas des tribus celtes, elle fut conquise en – 51 pas les légions romaines. Elle fut alors divisée en plusieurs cités comme celle de vieux-la-Romaine, et on trouve aujourd'hui de nombreux vestiges datant de cette époque aux alentours de Caen, Lisieux ou encore Bayeux. Lors de la chute de Rome, ce fut au tour des peuplades Franques de s'installer dans cette contrée, qui fut ensuite intégrée à l'Empire Carolingien. A partir du VIIIème siècle, la région fut dévastée par plusieurs invasions, notamment celle des Vikings, puis par la guerre de cent ans et les guerres de religion. Le moyen-âge laissa son empreinte dans plusieurs villes comme Falaise, ancienne cité médiévale ou encore le fameux Mont-Saint-Michel, haut lieu de pèlerinage dès cette époque et grand site touristique de nos jours.
C'est au Xxème siècle, lors du débarquement des forces alliées pour libérer l'Europe de l'occupation allemande, que la Basse-Normandie entra dans l'Histoire. C'est en effet sur ces plages normandes que se déroulèrent les combats sans merci, et décisifs pour l'avenir de la France et des pays européens.

Les villes de Saint-Lô et Caen, entre autres, furent dévastées et plus de 50 ans après, les plages portent encore des stigmates de ces événements: cratères de bombe, blocs de béton armé dits « blockhaus »et abris souterrains. De nombreux musées sont maintenant consacrés à ce débarquement, comme le Musée du Mur de l'Atlantique à Ouistreham, le Musée du Radar à Douvres-la-Délivrande. Le Mémorial de Caen, conçu comme un centre culturel consacré à la paix, s'impose dorénavant comme un passage obligé, de même que les nombreux cimetières militaires comme celui de Colleville-sur-mer, près d'Omaha Beach.

Riche de son passé et de son patrimoine historique, la Basse-Normandie profite aussi d'une situation remarquable entre la mer et la capitale, ce qui lui vaut d'être un axe important d'échanges et de contacts. Bordée par la Manche, elle possède une variété de paysages littoraux de qualité.
Au nord, de l'embouchure de la Seine à celle de l' Orne, le rivage prend le nom de Côte Fleurie. Ses plages de sable, bordées de terrasses fleuries et de fabuleuses villas sont le théâtre d'une vie mondaine épanouie. Parées de casinos et d'hôtels de luxe, ponctuées de soirées de galas et de festivals, certaines villes comme Deauville ou Honfleur sont particulièrement appréciées par les parisiens.
De Ouistream à Sainte-Marie-du-Mont s'étend la Côte de Nacre, qui doit son nom à ses étendues de sable clair, parfois entrecoupées de falaises de craies. Ici se succèdent les lieux principaux du débarquement, portant les noms de Sword, Gold, Omaha ou Utah. Les nombreux musées et cimetières militaires et le fameux port artificiel d' Arromanche sont les marques de cette période de l'Histoire. Les plages sont quant à elles consacrées au tourisme estival et se font le décor idéal d'une multitude de sports nautiques.
La presqu'île du Cotentin se partage entre falaises sauvages, landes et marais au nord, et plages de sable à l'ouest. Particulièrement protégée des vents et réchauffée par les courants du Golf Stream, cette dernière partie du littoral est parsemée de petites stations balnéaires familiales comme Barneville-Carteret, Pirou ou encore Granville, et se termine par le célèbre Mont-Saint-Michel.

L'intérieur des terres normandes se caractérise quant à lui par ses vertes prairies où paissent les vaches laitières, ses champs de pommiers, ses bocages et ses forêts. Cette nature simple et paisible se découpe en quelques « pays » à l'identité propre.
Le Cotentin, entre Mont St Michel et pont de Normandie, possède le charme unique d'une terre rustique. Partagée entre landes et marais, le relief escarpé de la vallée de Vire et les rondes collines de Coutances, la nature se révèle sous son plus beau jour dans le Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin et du Bessin.
Dans le sud de l' Orne, entre Domfront et Alençon, les derniers contreforts du Massif Armoricain se parent de bois. La végétation de ces montagnes usées est composée d'hêtres, de chênes et de pins, et se déploie pour couvrir plus de 24 000 hectares.
Un peu plus à l'est se présente les paysages vallonnés du Perche. Cette succession de crêtes boisées et de versants bocagers a conservé un patrimoine historique important, avec ses manoirs Renaissance et ses gentilhommières. La nature y est aussi mise en valeur et préservée dans un Parc Naturel.
En remontant dans le Calvados, les vallées profondes se succèdent. Entre Vire et Aunay-sur-Odon, les rivières et les remarquables panoramas font de ces bocages virois un lieu apprécié des pêcheurs et des randonneurs.
Cette nature sauvage se prolonge dans la vallée de l' Orne, appelée Suisse Normande. Ici les hautes falaises et les eaux vives de la rivière pittoresque sont un terrain idéal pour un grand nombre d'activités comme l'escalade, le canoë kayak, la pêche ou encore la randonnée pédestre.
Enfin, le pays d'Auge se caractérise par un relief accidenté, où s’entrecroisent plateaux et versants abrupts, vallées et vallons. Domaine de l'élevage et des pommeraies, le pays augeron invite à la promenade paisible de par la beauté de sa campagne aux couleurs contrastées.

En plus de sa nature accueillante et de ses plages attractives, la Basse Normandie possède une culture riche et vivante. En effet, cette région peut se vanter d'avoir une langue régionale qui lui est propre et surtout, encore très utilisée. De la même manière, la culture littéraire est ici un atout préservé, la région ayant été le berceau de personnages célèbres comme Guy de Maupassant, Marcel Proust ou encore Flaubert.

© Communes.com - Reproduction interdite

Météo et bulletin régional Basse-Normandie